La famille Maqua

En 1900, on inaugure un petit hôtel-restaurant en Ardennes 

A Corbion-sur-Semois, près de Bouillon, en transformant leur café en hôtel-restaurant, Jules et Eugénie Maqua écrivaient les premières pages d'une longue et belle histoire. Les générations qui leur ont succédé poursuivent avec dynamisme et ambition leur projet hôtelier !

Chaque membre de la famille Maqua a marqué de son empreinte l'histoire de l'Hôtel des Ardennes et a laissé une place indélébile dans les coeurs. Sans doute vient-il parfois, en fantôme bienveillant, se pencher sur le travail des plus jeunes, attiser leur passion et veiller à ce que tout soit toujours parfait pour le visiteur.

La passion s'est transmise à la cinquième génération

Elle rejoint l'équipe en place, la tête pleine de nouvelles idées et un seul mot d'ordre : travailler en famille, oeuvrer en équipe, porter le projet toujours plus beau et toujours plus haut de faire vivre aux vacanciers de l'Hôtel des Ardennes des moments d'exception. Leur révéler les richesses de Corbion et de sa très belle région.

L’hôtel des Ardennes…
Une histoire de famille…

C’est au cœur de la vallée de la Semois, dans le paisible petit village de Corbion qu’en 1890, Jules Maqua, appelé plus familièrement le Nanon, et son épouse Eugénie décident d’ouvrir un petit café il y a de ça 123 ans.

A l’époque, on y dégustait déjà quelques bonnes bières bien fraîches du pays.

Jules et Eugénie avaient trois enfants ; Emile, Marie et Eugène Maqua.

En 1909, constatant que les touristes qui visitaient la région étaient souvent à la recherche d’un logement, Jules et Eugénie décident de transformer leur café en un hôtel restaurant. La prospérité de l’établissement, liée sans doute au dynamisme du propriétaire mais aussi à la création de la ligne du vicinal Bouillon-Sedan a permis cet agrandissement et cette modernisation opportune. De plus, un piano mécanique donnait le ton et beaucoup de Corbionais fredonnaient les polkas et les mazurkas à la mode.

En 1913, Emile Maqua épouse Philomène et c’est ensemble qu’ils reprennent l’établissement. Ils auront deux enfants, Raymond et Roger Maqua.

Durant la première guerre mondiale, le commerce fut fort ralenti mais en 1935, de nouveaux travaux d’agrandissement voient le jour sous l’œil averti d’Emile et Philomène.

Leur fils, Roger Maqua, pour qui le sens du commerce était une seconde nature, prenait déjà plaisir à papoter avec les touristes de passage…

Lors de la deuxième guerre mondiale, Emile Maqua et son fils Raymond furent pris en otage et déportés en Allemagne où ils périrent lors d’un bombardement.

Eugène, le frère d’Emile vint alors en renfort et devint chef en cuisine.

Roger resta à Corbion avec sa maman Philomène qui se distingua en faisant secrètement de la résistance et accueillit des familles juives à l’hôtel durant la guerre.

En 1948, Roger Maqua épouse Andrée Arnould qui rejoint Eugène, l’oncle de son mari en cuisine. Roger et Andrée eurent quatre enfants ; Raymond, Marie-Claude, Philippe et Agnès et firent construire en 1953 la villa en face de l’hôtel qui abrite encore aujourd’hui quatre chambres de l’Hôtel.

En cuisine, plusieurs chefs se succédèrent jusqu’en 1970 où Raymond Maqua reprit les fourneaux.

En 1991, alors que l’hôtel fête son siècle d’existence, Raymond et son frère Philippe reprennent avec leurs épouses la gestion de l’établissement. Ils travailleront ensemble durant près de 20 ans.

Raymond et Sévéryna auront deux filles, Angélique et Caroline Maqua.

La famille s’agrandit également chez Hedwig et Philippe avec Julie, Joan et Stéphan.

Le 29 avril 2009, Sévéryna, l’épouse de Raymond, disparaît suite à une longue maladie. Son dynamisme et son savoir faire resteront dans la mémoire de chacun.

Raymond rend son tablier et passe la main à son cuisinier Philippe Bernard avec lequel il a travaillé durant 16 ans.

En 2005, Joan Maqua rejoint ses parents Hedwig et Philippe et se familiarise avec la gestion de cet établissement de renom qui se compose aujourd’hui de 33 chambres. Il épouse en 2010 Magali Harzée qui donne naissance à Gabriel Maqua le 29 décembre 2010. Gabriel et ses cousin(e)s font partie de la 6ème génération de l’histoire de la famille Maqua. Une petite sœur Estelle vient les combler le 8 juillet 2012.

Julie Maqua a eu avec Mike deux enfants ; Eva Chaput, née le 6 août 2011 et Noa Chaput né le 2 janvier 2014. Ils ne travaillent pas à l’hôtel mais viennent donner un coup de main de temps en temps.

L’équipe est aujourd’hui au complet, Stéphan Maqua et Pauline Bastin nous ont rejoints, avec leurs deux petites filles Lilou Maqua née le 13 avril 2012 et Marion née le 30 janvier 2014, pour de nouvelles découvertes culinaires… Leur mariage a eu lieu le 17 janvier 2015.

Retour